Rechercher

Tu as envoyé un mail il y a quelques heures et tu n’as toujours pas de réponse….Comment réagis-tu ?  Je suis presque sûre que tu t’impatientes et que cela commence à t’agacer

Et pourtant tu le fais aussi… Alors pourquoi fait-on cela ? Et qu’est ce que cela dit de nous ?

Une petite définition de la non-réponse

D’après le Larousse, la non-réponse est  une réponse à une question, à un problème, qui ne constitue qu’un faux-fuyant. 

Donc ne pas répondre est déjà une réponse… 

Et qu’est ce qui est en jeu avec la non-réponse ?

Lorsque l’on ne reçoit pas de réponse à notre message, toujours d’après cette étude, nous nous sentons blessé, humilié ou pas considéré. Nous le vivons mal car nous mélangeons 2 choses : le message et son auteur.

Un message peut être considéré comme non important par le récepteur sans que cela veuille dire que l’auteur du mail ne soit pas important. Un article du journal du Geek daté du 18/6/2020 nous éclaire d’ailleurs sur les raisons le plus souvent invoquées. Celles-ci seraient tout simplement liées à la fameuse charge mentale. Nous manquons de temps et nous devons faire face à trop de messages. Et de plus certains messages sont juste pris pour de l’information par le destinataire alors que ce n’était pas le cas pour l’auteur. Seuls 10 ou 15 % des non répondants le font car ils n’aiment pas la personne qui leur a écrit. La proportion est d’ailleurs la même que ce soit dans le domaine professionnel ou dans le domaine privée.

Quelques chiffres à propos de la non-réponse

 D’après le cabinet Occurence, qui a réalisé une enquête entre avril et juillet 2019, 72% des personnes interrogées déclarent ne pas répondre à certains messages pro, 64 % dans le contexte amical et enfin 60% dans le contexte amoureux.

Toujours d’après cette étude, 75 à 80% des récepteurs ont une très mauvaise image de l’émetteur d’une non-réponse. Celui-ci est alors perçu comme mal organisé, arrogant, égoïste, prétentieux, et même, peu fiable. L’image envoyée est donc catastrophique pour l’entreprise. Pour 50% d’entre nous, pas de réponse à un mail après 1 journée est déjà une non-réponse (3h pour de la messagerie instantanée).

80% des sondés disent  préférer recevoir une réponse négative ou désagréable que pas de réponse du tout

 

Pour aller plus loin ?

Le livre écrit par la conférencière à Science Po, Malène Rydahl, “je te répond …  moi non plus”  analyse  cette étude et  propose  des recettes et des techniques pour mieux gérer la non-réponse à travers nos propres  réactions.. comme par exemple prévoir des mail type, ou ne répondre à ses mails qu’une fois par semaine mais à tous. Et surtout avoir conscience que nous sommes quasiment tous des non-répondants et des pas contents de ne pas avoir de réponses, alors on prends du recul et on réponds à ses mails

Un peu de lecture ?

https://editions.flammarion.com/Actualites/Quatre-questions-a-Malene-Rydahl
https://www.francesoir.fr/lifestyle-bien-etre/teletravail-attention-la-non-reponse-aux-e-mails
https://www.lesechos.fr/weekend/perso/mails-savoir-gerer-la-non-reponse-1213844
Lire aussi notre article sur le Ghosting

Photo by Aron Visuals on Unsplash

Proposé par
Ingrid Buchard

Après une dizaine d'années en bibliothèque, je suis maintenant gestionnaire comptable pour les musées parisiens...

Mon univers pro ? Les marchés publics, les factures, les lignes budgétaires, les droits d'auteurs et l'URSAFF …

Laisser un commentaire

A lire dans cette thématique

La Playlist du DJ

C’est à lire

La newsletter

%d blogueurs aiment cette page :